Actualités

canne toc

Canne toc : quelle longueur choisir ?

Le choix de cannes destinées à la pêche au toc est aujourd’hui très important. Cette diversité s’exprime notamment au niveau des longueurs. Celles-ci varient de 3,30 m jusqu’à plus de 8 m selon les modèles. Comment choisir la bonne ?Se demander quelle longueur choisir pour une canne toc revient à se poser la question de l’utilisation qu’on compte en faire. En effet, selon les types de parcours fréquentés (ruisseau, rivière plus ou moins large) et selon les conditions de pêche (eau forte ou basse), la longueur la plus appropriée sera différente.

Toc traditionnel sous la canne ou en dérive naturelle

Le premier point à considérer est la façon de pratiquer. Une canne considérée comme courte ou longue va en effet différer selon qu’on pêche au toc traditionnel ou en dérive naturelle. Dans le premier cas, la longueur standard pouvant être considérée comme passe partout est d’environ 4 m. La longueur de 3,90 m étant considérée comme la longueur moyenne. Au-delà (de 4,20 à 4,80 m) on parle de cannes longues et en deçà (3,60 m à 3,30 m) de cannes courtes.

Pour le toc traditionnel, la longueur moyenne se situe plutôt entre 5 et 6 m. On peut en outre noter que la variation de longueur entre les différents modèles n’est pas la même selon le type de pêche au toc. De 30 cm pour les cannes destinées à la pêche au toc en dérive naturelle, il est de l’ordre du mètre pour la pêche au toc traditionnel. Cela s’explique par la tenue de la canne en action de pêche. Elle diffère selon la pêche pratiquée. Horizontale pour une pêche à l’aplomb du scion dans le toc traditionnel, tenue « haute » à 45° dans la pêche en dérive naturelle qui se pratique au-delà de l’aplomb de la canne. Il ne faut donc pas considérer la question de la longueur de la canne de la même façon pour les deux techniques.

Les cannes courtes pour le plaisir

Pour pêcher au toc en dérive naturelle, les cannes de 3,90 m sont les plus polyvalentes, permettant de pêcher dans de nombreux types de milieux et dans la plupart des conditions de pêche. Les cannes plus longues (4,20 et 4,50 m) sont justifiées dans les rivières larges, mais aussi dans les conditions d’eau forte, avec des plombées lourdes que leur longueur permet de mieux « conduire ». Les cannes courtes (3,60 m et moins) en revanche, sont destinées aux pêches légères et surtout aux parcours de dimensions réduites (ruisseaux et petites rivières). Leur atout est leur légèreté et leur maniabilité, qui produit un confort de pêche sans équivalent. Ce sont les cannes « plaisir », mais elles nécessitent cependant d’autant plus de maîtrise technique qu’elles sont courtes.

Les cannes longues quand il faut

Les cannes destinées au toc traditionnel sont généralement à longueurs variables : téléréglables (variation des éléments réglables à la longueur souhaitée) ou plus rarement téléblocables (variation des brins réglables en entier). Du fait de leurs caractéristiques, elles sont inévitablement plus lourdes et moins maniables que les cannes destinées au toc en dérive naturelle. Mais leur atout est leur longueur, indispensable pour le toc traditionnel. Comme la ligne pêche la plupart du temps à l’aplomb du scion, la distance de pêche est directement proportionnelle à la longueur de la canne. « Qui peut le plus peut le moins » pourrait-on se dire en choisissant une longue canne réglable, qui peut permettre de pêcher court mais également plus long si les conditions l’exigent. C’est vrai ; mais il fait aussi savoir que la canne est d’autant plus lourde, de gros diamètre et « fatigante » qu’elle est longue. Choisir une canne de 7 m pour ne jamais la déplier au-delà de 5 m revient donc à s’ajouter des handicaps. Car il existe une grande différence de confort entre un modèle de 5 m et un de 7 m. Dans les cas où la longueur est vraiment déterminante en revanche, la canne de 7 m est pleinement justifiée. Enfin, les cannes réglables courtes (moins de 5 m) ne se justifient vraiment que dans les parcours encombrés, qui nécessitent de cheminer dans la végétation entre chaque coup pêchable. En dehors de ce cas de figure, mieux vaut choisir une canne de type « anglaise », bien plus confortable, pour les longueurs voisines de 4 m.

Actualités Récentes

canne toc

Canne toc : quelle longueur choisir ?

Le choix de cannes destinées à la pêche au toc est aujourd’hui très important. Cette diversité s’exprime notamment au niveau des longueurs. Celles-ci varient de 3,30 m jusqu’à plus de 8 m selon les...

Chevesne à rôder

Le chevesne reste relativement actif malgré le refroidissement de l’eau. Il offre ainsi des possibilités intéressantes en février, particulièrement en le pêchant à rôder.

Inscrivez-vous pour rester informé de l'actualité de la pêche