Actualités

Pêche du bar : la magie de la pêche en surface

La pêche aux leurres en mer procure de superbes sensations. Et la pêche en surface est certainement la plus magique de toutes. Mais selon les conditions, choisir le bon leurre permettra ou non à la magie d’opérer.

La pêche en surface est certainement la technique la plus excitante qui soit pour pêcher le bar. Suivre des yeux l’évolution de son leurre sur la surface, puis le voir brutalement disparaître dans une gerbe d’eau procure des sensations uniques. Mais il ne suffit pas de promener n’importe quel leurre sur la surface de la mer pour déclencher des attaques de bars. Selon les conditions, certains modèles se montreront plus efficaces que d’autres.

Le premier paramètre à prendre en compte vis-à-vis du choix d’un leurre de surface est l’agitation de la mer. C’est elle qui va déterminer le degré de méfiance des bars. Plus elle est calme et plus ils seront méfiants, et vice versa. Une mer calme couplée à une eau claire rend les bars difficiles. Ils éviteront ou fuiront les leurres trop gros et trop bruyants, qui leur sembleront suspects dans ces conditions. Il faut alors au contraire opter pour de petits leurres (6 à 10 cm), discrets, mais que le bar percevra toujours par mer calme et qui lui sembleront bien moins suspects dans ces conditions. De petits stickbait sont alors tout indiqués, d’autant plus s’ils sont de couleur neutre voire transparente, empêchant ainsi les bars de voir trop clairement cette proie potentielle avant de l’attaquer.

A l’inverse, une mer agitée a le don de mettre les bars en activité et ainsi de faire baisser leur méfiance. Mais encore faut-il qu’ils perçoivent le leurre qu’on leur propose sur cette surface instable et dans cet environnement bruyant. C’est pour cette raison que des leurres plus gros, émettant des signaux plus intenses, sont plus indiqués dans des mers fortes. Outre des vibrations, ces leurres gagneront à émettre d’autres signaux pour capter l’attention des bars et les attirer. Ce peut être des sons, comme par exemple les chocs répétés des billes internes dont sont munis de nombreux leurres de surface, ou les turbulences générées par les popper ou certains leurres qui frappent la surface en nageant (pencil-bait par exemple)  ou encore la rotation des hélices dont sont équipés certains leurres.

Il arrive également que les bars suivent et montent sur les leurres de surface, mais ne finalisent pas leurs attaques ou attaquent sans vraiment prendre. Pour contourner cette situation frustrante, il suffit parfois de pêcher non pas sur mais juste sous la surface. Cela peut être effectué avec certains stickbait flottants qui glissent facilement sous la surface après une accélération et quelques coups de scions appuyés avec une canne basse, voir avec des stickbait coulants. Ce n’est qu’en se basant sur quelques règles simples et rationnelles qu’on évitera de se perdre dans la jungle des leurres et de faire ses choix à bon escient.

Actualités Récentes

Pêche du bar : la magie de la pêche en surface

La pêche aux leurres en mer procure de superbes sensations. Et la pêche en surface est certainement la plus magique de toutes. Mais selon les conditions, choisir le bon leurre permettra ou non à la magie...

Magique « cul de canard » (pêche à la mouche)

La plupart des mouches artificielles utilisées pour pêcher à la mouche intègrent des plumes dans leur fabrication. Celles provenant du croupion des canards, généralement appelées « cul de canard »,...

Inscrivez-vous pour rester informé de l'actualité de la pêche