Actualités

Pêche des carnassiers : tentez des variantes du drop shot

Le drop-shot est une technique incontournable pour le traqueur de carnassier moderne. Technique simple et facile à mettre en œuvre, elle permet également des variantes, intéressantes à connaitre.

Le drop shot fait partie des techniques de pêche relativement récentes, apparues avec l’explosion de la pêche aux leurres, et qui prennent une place croissante dans les pratiques des traqueurs de carnassiers. Il faut reconnaître que cette approche pour poisson difficile permet de vraiment faire la différence certains jours, tout en étant relativement facile à maîtriser.

Le principe est simple : un plomb qui termine la ligne et un leurre souple non plombé fixé quelques à une cinquantaine de centimètres au dessus. L’avantage de ce montage est d’avoir un leurre complètement affranchi de la plombée, qui permet ainsi des animations lentes lorsqu’il faut insister sur un poste précis. De même, alors que l’utilisation de petits leurres s’accommode mal de plombées lourdes, on peut utiliser des leurres de petite taille dans des profondeurs parfois importantes, puisque le plomb n’agit pas directement sur le leurre avec le montage drop shot. Enfin, cette technique dont le point fort est de s’accommoder d’une action lente et insistante sur un poste précis permet également une prospection d’étendues plus vastes en jouant sur la cadence et le rythme de l’enchainement animation / pause qu’on imprime au montage.

Le montage de base permet plusieurs variantes, permettant de faire face à différents cas de figure. En voici 3 intéressantes à connaitre.

 

Montage à 2 leurres

Le montage de base comporte un seul leurre souple, qu’on place généralement à une cinquantaine de centimètres au dessus du plomb. On peut cependant réaliser un montage à 2 leurres souples, espacé chacun d’une cinquantaine de centimètres. Ce montage est intéressant pour plusieurs raisons. Il permet tout d’abord de jouer sur un effet « teaser », deux leurres pouvant provoquer plus de réactions qu’un seul, surtout avec de petits leurres. Il permet en outre d’essayer simultanément différentes tailles ou couleurs de leurre. Enfin, il est parfait pour la perche, poisson grégaire avec lesquelles il permet parfois de réaliser des doublés.

 

Drop shot et verticale

La verticale, qui consiste à prospecter de grandes étendues en tenant un leurre souple monté sur une lourde tête plombée en suspension juste au dessus du fond, peut se coupler avec un montage drop shot. Fixer un petit leurre à une cinquantaine de centimètres au-dessus du leurre terminal permet d’essayer une proposition différente, tant en taille, qu’en couleur ou en action (le petit leurre n’est pas plombé), de jouer un effet teaser et de prospecter un niveau légèrement supérieur pour des carnassiers un peu décollés.

 

Drop vif

Le drop vif consiste à remplacer le leurre souple par un petit vif. C’est une variante extrêmement efficace et très facile à utiliser. Comme tous les autres, ce montage peut être utilisé du bord ou en barque. Il permet de pêcher en lançant (souplement) et en prospectant en le récupérant par des tirées courtes et pas trop rapides afin de faire gratter le plomb sur le fond. Selon la taille du vif, il peut être judicieux de réaliser un armement complémentaire avec triple « voleur » piqué dans « l’épaule » du vif et relié à l’hameçon via une empile.

Actualités Récentes

Inscrivez-vous pour rester informé de l'actualité de la pêche