Les fiches conseils d'Europêche

5 questions sur la pêche au feeder

Pas trop compliquée, utilisant un matériel léger, très efficace, la pêche au feeder est de plus en plus populaire. Mais il n’est pas toujours facile de faire ses premiers pas.

Montage en potence ou montage coulissant ?

Pour la pêche au feeder, on a le choix entre un montage coulissant (la plombée coulisse sur le corps de ligne) et un montage à potence (la plombée est fixée en potence). Chaque montage présente des avantages et des inconvénients. Le montage en potence est plus sensible et doit être privilégié pour les pêches délicates (par exemple de petits gardons) ou difficiles (poissons pas très mordeurs). Mais il produit plus d’emmêlages. Le montage coulissant est certes moins sensible, mais ne produit aucun emmêlage (du moins lorsqu’il est bien réalisé). Il faut donc le privilégier lorsque la pêche n’est trop difficile. Il est excellent pour pêcher en lac, en rivière lente ou encore à longue distance.

Quelle longueur de potence ?

La longueur de la potence dans le montage en potence ne doit pas être choisie au hasard mais doit dépendre du comportement des poissons. Plus elle est longue et plus le montage est sensible. Mais lorsqu’elle est trop longue, elle provoque trop d’emmêlages. Il faut donc trouver un juste milieu. Dans les faits, la longueur de la potence doit varier entre 5 et 15 cm.

Pêche au feeder ouvert ou feeder fermé ?

Il existe plusieurs types de feeder. Chacun a ses avantages et ses inconvénients. Le feeder ouvert se présente sous la forme d’un cylindre en plastique, perforé ou non, mais qui reste ouvert à ses 2 extrémités. C’est principalement par ces extrémités ouvertes que vont se libérer l’amorce et les asticots. Comme son nom l’indique, le feeder fermé est fermé à ses 2 extrémités, mais est perforé de plusieurs trous, par lesquels s’échappent les esches qui le remplissent. Il s’utilise surtout avec des asticots purs. Il est très intéressant en rivière par sa capacité à libérer lentement les esches. En lac, il permet de cibler les gros poissons en utilisant des asticots purs et non des farines, moins sélectives.

Feeder ouvert ou un feeder cage ?

Les feeder cages (en « grillage » métallique ou plastique) sont les plus utilisés. Ils sont très polyvalents et libèrent rapidement l’amorce. Ils s’utilisent aussi bien en lac qu’en rivière, à conditions cependant d’opter pour des modèles rectangulaires dans ce cas de figure, qui tiennent mieux le fond que des modèles cylindriques.

A l’inverse du cage feeder, le feeder ouvert (tube de plastique ouvert à ses 2 extrémités) ne libère les esches qu’une fois arrivé au fond. Il est parfait pour sélectionner les gros poissons, surtout en le remplissant d’une bonne proportion d’asticots. Sa précision au lancer est meilleure lorsqu’il y a du vent. Enfin, il remonte vers la surface lorsqu’on le récupère, ce le rend indispensable dans les secteurs encombrés ou pour pêcher en grande profondeur.

Comment bien remplir ses feeder ouverts ?

Bien remplir son feeder ouvert est assez simple. Commencer par réaliser un petit bouchon d’amorce à une extrémité, en enfilant votre index dans le feeder, qui servira à tasser ce bouchon avec le pouce à l’autre extrémité. Remplissez ensuite le feeder d’asticots. Puis réalisez un autre bouchon d’amorce à l’autre extrémité, en tassant bien mais pas trop, sans quoi les asticots sont écrasés et le bouchon peut se casser. Bien qu’assez simple, cela demande tout de même un peu d’habitude.

 

 

Fiches conseils Récentes

SURF CASTING : ANIMEZ VOS APPATS !

Si la pêche en surf casting est une pêche d’attente, l’immobilisme n’est pas forcément de mise. En effet, les appâts statiques ne sont pas toujours les plus attractifs. Un peu de mouvement...

Inscrivez-vous pour rester informé de l'actualité de la pêche