Les fiches conseils d'Europêche

Brochet au leurre : n’oubliez pas les leurres souples

brochet au leurre

Cuillères et poissons nageurs ont la côte chez les pêcheurs de brochet, qui oublient hélas trop souvent les leurres souples. Peut-on s’en passer pour pêcher le grand bec ? Certainement pas, car eux aussi peuvent être très efficaces auprès du brochet.

Beaucoup de pêcheurs réservent les leurres souples au sandre et à la perche, leur préférant cuillères ou poisson nageur dès qu’ils pêchent le brochet, les pensant plus efficaces sur cette espèce. C’est vrai que ces derniers sont très excellents pour le « grand bec ». Mais ne jamais utiliser de leurre souple est pourtant une erreur. En effet, ceux-ci peuvent être très efficaces pour pêcher le brochet. Mieux : certains jours, il n’y a qu’eux qui prennent, tout comme cela peut également se produire avec les leurres durs en d’autres occasions. De plus, les leurres souples sont indispensables dans certaines situations (pêches profondes ou postes encombrés par exemple). On a donc tout intérêt à ne pas les oublier et à savoir les utiliser en alternance, en fonction des conditions de pêche.

Des leurres souples complémentaires

Les leurres souples ne sont pas concurrents mais bien complémentaires des leurres durs ou métalliques. C’est le constat que font tous ceux qui utilisent différents types de leurres. On peut en effet souvent constater qu’il existe des jours à leurre souple, et d’autres à leurre dur. Difficile d’expliquer pourquoi, mais c’est un constat fait de nombreux leurristes. On peut simplement constater que les journées difficiles, avec des poissons peu actifs (eau froide, grand soleil et absence de vent par exemple), sont souvent plus favorables au leurre souple. En revanche, dès que les brochets sont réactifs, les leurres durs sont imbattables, en permettant de ratisser large et en déclenchant des réactions de loin avec des signaux plus intenses. Les poissons nageurs de type jerkbait à bille ou crankbait font partie des leurres les plus agressifs, émettant des signaux qui sont perçus de loin. Si les brochets sont actifs, il y a de bonnes chances pour qu’ils y répondent, tout comme aux leurres métalliques (cuillère, spinnerbait). Lorsqu’ils sont moins actifs en revanche, ils semblent plus sensibles à la « douceur » des signaux d’un leurre souple.

Des leurres souples plus doux

L’utilisation de leurres souples pour le brochet est différente de celle du sandre. D’une manière générale, les animations doivent être plus dynamiques. Il existe plusieurs façons de les utiliser pour le brochet. On peut par exemple les animer en linéaire, un peu sous la surface ou entre deux eaux, en les récupérant à l’horizontale comme on le ferait d’une cuillère. Les shads à large palette caudale, émettant des vibrations intenses, sont dans ce cas les meilleurs. C’est une façon de procéder à la fois très simple et très efficace. On peut aussi utiliser les leurres souples pour prospecter comme on le ferait au poisson mort manié, avec une animation en sinusoïde. Sous plomber volontairement son leurre permet alors d’obtenir une nage plus douce et des phases de descente en feuille morte plus marquées. Cette action est très efficace pour le brochet.

Les leurres souples permettent aussi d’exploiter la tendance du brochet à attaquer une proie à trajectoire descendante qui passe à sa portée. Il faut alors cibler les structures verticales (tombant, branches immergées, etc…) et en prospecter les abords avec un leurre souple animé spécifiquement avec une trajectoire descendante, au plus près de l’obstacle. Enfin, rien n’égale un leurre souple dès qu’il s’agit de prospecter sous plusieurs mètres d’eau, où se postent parfois les brochets dans les grands milieux.

On le voit, se passer des leurres souples pour pêcher le brochet n’est pas une bonne idée, du moins si on veut mettre toutes les chances de son côté. Ne pas les oublier et les utiliser en alternances avec les autres types de leurres selon les conditions et les types de postes est le meilleur moyen de réussir plus régulièrement.

Fiches conseils Récentes

Surf Casting : bien choisir son hameçon

On peut utiliser différents appâts pour pêcher en mer, différents en taille, forme et volume. Faire varier ses hameçons pour s’adapter aux appâts utilisés est une règle de base pour bien...

Perche : tentez-les au popper !

Avant les premiers froids, la perche répond très bien au popper, un leurre aussi efficace qu’amusant pour traquer les belles « zébrées ».

Présente...

Inscrivez-vous pour rester informé de l'actualité de la pêche