Les fiches conseils d'Europêche

Float Tube : un excellent compromis pour s’affranchir du bord

Compromis entre la pêche du bord et la pêche en barque, le float-tube permet de s’affranchir des contraintes de la pêche du bord pour un coût réduit. Et au-delà de son aspect un peu déroutant, il révèle des qualités qui séduisent de plus en plus de pêcheurs.

Qui n’a jamais souhaité s’affranchir du bord pour lancer sa ligne dans ces postes inaccessibles car trop éloignés de la berge et où se réfugient, c’est certain, tant de poissons ? Bien sûr, avec une barque, ce serait tellement plus simple. Mais une barque, c’est aussi des contraintes et un coût, d’autant plus difficiles à consentir qu’on l’utilise peu. C’est sans doute le cas de figure le plus fréquent qui incite bon nombre de pêcheur à tenter « l’aventure » du float-tube, cette grosse bouée dans laquelle s’assoit le pêcheur pour s’affranchir des contraintes de la berge et pêcher en pleine eau.

Le float tube offre des sensations nouvelles

Assit dans sa bouée surdimensionnée, le pêcheur en float-tube a de quoi dérouter un observateur non averti. Pourtant, passée la première impression, on saisit rapidement l’intérêt de l’objet. Il offre de réelles possibilités de pêche en s’affranchissant de la berge, pour un coût relativement modeste. Sans oublier un indéniable côté pratique : plié et dégonflé, il se transporte facilement. Et une fois au bord de l’eau, il est monté en quelques minutes et à peine plus de coups de pompe. Bien sur, il n’offre pas des possibilités aussi importantes qu’une barque, qui permet infiniment plus de vitesse et de mobilité. Car le float tube est le plus souvent mu uniquement par le pêcheur, à l’aide de palmes qu’il porte aux pieds. Les déplacements sont donc forcément plus lents et le rayon d’action plus réduit. Il incite donc à prospecter plus minutieusement qu’en barque, en fouillant chaque poste avec soin, sachant qu’il n’effraie pas les poissons, qui se laissent souvent approcher de très près. Mais surtout, le float-tube procure des sensations très différentes, dues principalement à la position du pêcheur, très basse sur l’eau. Cela modifie radicalement l’approche, les sensations et crée un plaisir renouvelé. C’est une des raisons de l’engouement que connaît aujourd’hui cet accessoire. Bien sûr, ce sont surtout les jeunes générations qui répondent à « l’appel » du float-tube. Mais on aurait tort de croire qu’elles sont les seules. Car bon nombre de ceux qui ont franchi le pas et l’ont essayé sont tombé sous le charme et ont persévéré, quel que soit leur âge, séduit par le plaisir que procure ce « drôle d’engin ».

Quelques risques minimes à prendre en compte

À leur arrivé en France, il y a une grosse vingtaine d’année, le choix en matière de float-tube se restreignait à quelques modèles à forme ronde ou en U. De conception différente, les modèles actuels sont nettement plus efficaces. L’assise notamment, dorénavant sur l’eau et non plus sous l’eau comme avec les premiers modèles, permet à la fois plus de confort et de maniabilité.

Le float-tube ne présente pas de danger particulier. Il est évidemment important de se méfier du vent, principal risque du pêcheur en float-tube, surtout dans les grands plans d’eau ; ou encore des turbulences ou gros remous en rivière. En dehors de ces cas de figure, pas de risques majeurs. D’autant plus si l’on choisit un modèle avec chambre à air compartimenté, qui offre une garantie supplémentaire en cas de crevaison. On veillera en outre à porter un gilet de sauvetage.

Côté accessoires, les waders en néoprène sont indispensables pour des questions d’isolation thermiques. Tout comme les palmes, capables de s’adapter sur les bottillons des waders, ainsi qu’une pompe pour le gonflage. Enfin, on peut aussi adapter un échosondeur sur un float-tube, ainsi qu’un support de canne si l’on souhaite en emporter plusieurs. De même, une petite ancre permet de stationner sur un poste précis en cas de besoin, tout comme une ancre flottante permet de ralentir la dérive en cas de vent fort.

Attention aux interdictions

Il est important de se renseigner sur les interdictions possibles dans le parcours qu’on souhaite pêcher avant toute utilisation de float-tube, particulièrement celles visant la baignade ou la pêche en barque auxquelles cet accessoire est souvent assimilé.

Fiches conseils Récentes

Pêche au chironome en réservoir

Très abondants et présents dans tous les plans d’eau, les chironomes constituent une proie fréquente pour les truites des réservoirs. D’où l’importance d’en avoir dans sa boite à mouche...

Inscrivez-vous pour rester informé de l'actualité de la pêche