Les fiches conseils d'Europêche

Friture d’hiver : la pêche à la pâte

Les belles journées d’hiver permettent de jolies pêches de petits poissons blancs, notamment en pêchant à la pâte. Que ce soit pour faire des vifs dans l’optique d’une partie de pêche aux carnassiers, ou simplement pour s’amuser et passer un bon moment au bord de l’eau, la pêche à la pâte permet de réaliser de belles pêches de petits poissons blancs. Cet appât autrefois très populaire a aujourd’hui tendance à être oublié. Il conserve pourtant toujours ses atouts : simplicité, coût minime et efficacité. Que demander de plus ?

La pâte : un mélange de farine et d’eau

Qu’est ce que la pâte ? Ce terme recouvre en fait une multitude de recettes qui ont cependant toutes en commun d’être un mélange à base de farine de blé et d’eau, agrémenté de divers additifs : flocons de pomme de terre, pâte de fromage de type vache qui rit, sucre, sans oublier divers parfums ou composants permettant de colorer et personnaliser la pâte. Tous ces produits sont faciles à trouver, peu coûteux et simples à mélanger. La seule « difficulté » est d’obtenir une pâte qui ne soit pas trop collante aux doigts et suffisamment ferme pour bien tenir à l’hameçon. C’est un point crucial pour son efficacité en pêche.

La pâte se révèle efficace sur quasiment tous les poisons blancs, et particulièrement sur les petits individus, qu’on regroupe communément sous le terme « friture ». En l’utilisant en hiver, on capture le plus souvent des ablettes, de petits gardons, des chevesnes voire parfois des rotengles. Mais tous les poissons blancs répondent bien à la pâte, qui peut en outre s’utiliser tout au long de l’année.

Des montages très fin pour pêcher en hiver

À cause de la baisse de température, l’hiver n’est pas une période facile pour les poissons blancs qui préfèrent des eaux bien réchauffées. Leur pêche à cette époque de l’année nécessite donc le respect de quelques règles spécifiques, indispensables pour s’adapter à la faible activité des poissons. Cela commence par le choix du secteur, qui devra être relativement « clément », autant que possible abrité des vents forts et bien exposé pour se réchauffer rapidement, dès les premiers rayons de soleil. Les journées les plus douces seront évidemment les meilleures. Il faut en outre privilégier la pêche en milieu de journée, durant les heures les plus chaudes, qui sont celles pendant lesquelles les poissons sont les plus actifs en hiver.

Côté montage, les petits poissons blancs sont très chipoteurs lorsque l’eau est froide et nécessitent des lignes à la fois légères et très fines. Cela se traduit par des bas de ligne en 7 ou 6/100 et l’utilisation d’hameçons fin de fer de très petite taille (n°22 ou 24). On les esche d’une petite boulette de pâte qu’on roule entre ses doigts ou qu’on réalise en tournant l’hameçon dans la réserve de pâte. Il faut simplement qu’elle ne soit pas trop grosse et que la pointe de l’hameçon en ressorte bien pour l’efficacité du ferrage.

Comme toujours avec les poissons blancs, il est préférable d’amorcer pour les rassembler mais aussi les mettre en activité. Avec la friture, il est intéressant d’utiliser une amorce sur-mouillée sur une base d’amorce du commerce. Très « nuageante » une fois lancé dans l’eau, elle n’a pas son pareil pour rassembler les petits poissons blancs. Il faut cependant veiller à effectuer un rappel très régulier, de manière à maintenir un nuage persistant sur le coup.

Un exemple de recette :

1/3 de farine de blé, 1/3 de sucre glace, 1/3 de flocons de pomme de terre ; mouillez ce mélange avec de l’eau jusqu’à obtenir une pâte lisse, homogène et élastique. Cette élasticité est importante pour que la pâte tienne bien à l’hameçon. Si elle se craquelle, il faut la remouiller légèrement. Si au contraire elle est trop mouillée, on peut rajouter de la farine jusqu’à obtention de la texture souhaitée. On débute le mélange dans un ramequin, puis on termine en malaxant la pâte entre ses mains, pour former une boule qu’on emportera au bord de l’eau. On peut aussi personnaliser cette recette en lui ajoutant de l’anis ou un autre parfum.

Fiches conseils Récentes

Inscrivez-vous pour rester informé de l'actualité de la pêche