Les fiches conseils d'Europêche

Gros brochets avec de gros leurres souples

« Gros leurre – gros poissons » dit un dicton. C’est particulièrement vrai avec le brochet, qui peut avaler de très grosses proies. Alors, pourquoi pas un gros leurre souple pour prendre le brochet de sa vie ?

Du point de vue de la taille de ses proies, le brochet est très éclectique. Il est ainsi tout à fait capable de chasser dans des rassemblements d’alevins de quelques centimètres seulement. Comme il peut aussi avaler un poisson de plusieurs dizaines de centimètres ! Mais s’il peut cibler de petites proies lorsqu’elles sont abondantes et faciles à capturer, les grosses bouchées, loin de l’effrayer, semblent même avoir sa préférence. Et cette tendance paraît d’autant plus marquée qu’on a à faire à de gros sujets. Il ne faut donc jamais craindre d’utiliser de gros leurres avec le brochet, car ils augmentent significativement les chances de prendre de beaux spécimens, voire un vrai gros.

Choisir de gros shad pour de gros brochets

Pourtant, la plupart des pêcheurs utilisent des leurres de tailles plutôt modeste (5 à 10 cm). C’est sans doute lié à une forme d’habitude, mais aussi parce que les gros leurres ne sont pas agréables à utiliser. Ils sont souvent lourds et pas toujours simples à lancer, et contraignant à animer. La solution pour pêcher de gros brochets tout en minimisant ces inconvénients, consiste à choisir de gros leurres souples. Ils sont souvent relativement léger proportionnellement à leur taille, et ils « tirent » peu lorsqu’on les anime dans l’eau. Parmi la multitude de types de leurres souples,  le shad est une valeur sûre pour le brochet. Sa forme de poisson et sa palette caudale qui vibre à la récupération sont 2 atouts qui plaident pour lui. Il est en outre disponible dans une très large gamme de taille mais aussi de coloris, dont certains très réalistes. On a donc l’embarras du choix avec des modèles de 15 (6’) à 20 cm (8’), voire plus.

Opter pour des montages simples

Question montage, plusieurs options sont possibles. La première et la plus simple consiste à équiper le shad d’une simple tête plombée. Mais il est alors prudent de lui rajouter une empile munie d’un triple voleur, qu’on piquera vers l’arrière du leurre. Attention : l’empile doit être résistante aux dents acérées du brochet (gros fluoro ou crinelle). Une autre possibilité consiste à placer le shad sur une monture à poisson mort manié, généralement armée de 2 triples. Mais il faut alors régler la longueur des empiles des triples pour les adapter à la taille du leurre. Enfin, on peut aussi utiliser un gros hameçon simple à anneau (hameçon mer). On le passe dans le corps du leurre avant de le relier à une agrafe sur laquelle on pince une chevrotine du poids désiré. Ces 3 formules ne présentent aucune difficulté et donnent des montages efficaces.

Le choix du grammage de la monture se fait en fonction des caractéristiques du poste (profondeur, vitesse du courant en rivière), mais aussi de l’action qu’on veut conférer au leurre souple. De ce point de vue, il est bien connu que le brochet préfère les animations douces et coulées à celles très saccadées, souvent intéressantes pour les percidés (perche et sandre). Il ne faut donc pas surplomber le montage, au contraire.

Modèles prêts à pêcher

Il existe également de gros leurres souples « prêt à pêcher ». Déjà armés, ces leurres sont généralement munis d’une plombée interne, qui réduit leur densité par rapport à une plombée externe et permet une action plus souple et coulée. Les modèles les plus fréquents rentrant dans cette catégorie sont des swim-bait, qui s’animent très simplement en récupération linéaire et montrent alors une nage très imitative et diabolique auprès des brochets.

Dernier point, compte tenu du volume de ces gros leurres et de la dureté de la gueule du brochet, assurer les ferrages n’est jamais une mauvaise idée…

Fiches conseils Récentes

Pêche au coup : Le barbeau à la calée.

Souvent abondant et fréquemment de belle taille, le barbeau est paradoxalement peu pêché. C’est pourtant un rude adversaire, bagarreur à souhait et qui peut procurer de belles...

mulet

Le mulet en finesse

Abondant, souvent de belle taille et très combatif, le mulet représente une belle opportunité de bien s’amuser.

Inscrivez-vous pour rester informé de l'actualité de la pêche