Les fiches conseils d'Europêche

L’été, la saison du black bass !

pêche black bass au leurre

Le black-bass est certainement le carnassier le plus amusant à pêcher au leurre. Et l’été est sa saison de prédilection !

Si l’été n’est pas forcément apprécié par tous les poissons, certains en revanche l’attendent pour être au meilleur de leur forme et au pic de leur activité. C’est le cas du black-bass, qui aime l’eau chaude et montre une belle activité en été. C’est donc le moment d’en profiter, car question sensations, l’achigan est une sorte de sommet ! 

Le black-bass : un carnassier curieux et éclectique

Le black-bass est très éclectique, curieux de tout et capable d’avaler toutes sortes de proies (poissons, libellules et insectes divers, grenouilles et même serpent par exemple), du moment qu’elles peuvent être engouffrées dans sa gueule immense. C’est donc un poisson taillé sur mesure pour la pêche aux leurres puisque tous ou presque peuvent l’intéresser. Mais il ne va pas pour autant se jeter stupidement sur tout ce qui bouge ! Cela peut arriver, mais c’est rare et il fait plus souvent preuve d’un mélange de curiosité et de dédain. La séquence type est de le voir suivre le leurre puis de s’en détourner dédaigneusement. Si on relance, il peut tout à fait revenir, l’observer et le suivre encore, pour finir par s’en détourner à nouveau.

L’autre particularité du black-bass est sa tendance à évoluer près de la surface. On peut alors l’observer rôdant près des obstacles qu’il affectionne, dans l’attente d’une opportunité. Mais s’il n’est pas difficile de le voir, lui aussi possède une excellente vue. Il a donc tôt fait de repérer toute forme étrangère sur la berge, comme par exemple un pêcheur peu discret. Et s’il ne s’enfuit pas systématiquement, un black-bass avertit en vaut deux et il est alors bien plus difficile à leurrer. C’est pour cette raison qu’il faut toujours faire une approche suffisamment discrète.

Des souples ou durs pour le black-bass

Tous les leurres ou presque peuvent prendre des black-bass. Mais certains sont tout de même bien meilleurs que d’autres et c’est surtout la configuration du poste et le type de prospection qui vont influencer son choix. Les poissons nageurs (crankbait ou minnows) sont excellents pour prospecter les secteurs de pleine eau, tout comme le spinner-bait, qui offre de plus une sécurité contre les accroches et permet des variations avec le « trailer », ce leurre souple qu’on place sur l’hameçon en complément de la jupe en silicone.

Pour rester dans les leurres durs, il est impossible de ne pas évoquer les leurres de surface. Poppers, stick-bait flottant et autres imitations de grenouilles flottantes sont en effet à la fois efficace et surtout très amusants à utiliser. Le premier est excellent aux abords des obstacles où le black-bass a souvent tendance à s’embusquer pour mieux observer son environnement tout en étant en sécurité. Il est également très intéressant pour prospecter les trouées dans les herbiers, qui sont toujours d’excellents postes à black. Mais il faut ne pas les manier avec trop de brutalité et au contraire marquer de longues pauses, indispensables pour leurrer les gros sujets.

Enfin, les leurres souples sont excellents pour le black, sous toutes leurs formes et avec tous types de montage. Mais les plus intéressants sont certainement ceux qui se prêtent au montage texan, avec la pointe de l’hameçon enfilée dans le leurre, ce qui permet de diminuer les accrochages et ainsi de prospecter les secteurs encombrés voire directement à l’intérieur des obstacles. Selon la configuration des postes et surtout la profondeur à laquelle on veut prospecter, on pourra utiliser des montages plombés ou non. Les montages sans plomb se prêtent particulièrement à l’utilisation de leurres souples en forme de ver (worm), ces derniers étant irrésistibles avec une évolution alternant tirées vives et phases de descente lentes. Même les bass les plus hésitants finissent par craquer !

Fiches conseils Récentes

SURF CASTING : ANIMEZ VOS APPATS !

Si la pêche en surf casting est une pêche d’attente, l’immobilisme n’est pas forcément de mise. En effet, les appâts statiques ne sont pas toujours les plus attractifs. Un peu de mouvement...

Inscrivez-vous pour rester informé de l'actualité de la pêche