Les fiches conseils d'Europêche

N’oubliez pas la mouche sèche en début de saison !

Contrairement aux idées reçues, le début de saison peut offrir de belles possibilités pour pêcher en mouche sèche, surtout dans les rivières de montagne.

La pêche de la truite en mouche sèche est le plus souvent pratiquée à partir du milieu du printemps. Pourtant, de nombreuses rivières offrent de belles fenêtres pour pêcher en sèche dès le début de saison, particulièrement en montagne.

Le créneau du milieu de journée pour pêcher en mouche sèche

Bien sûr, la mouche sèche n’est pas la technique à pratiquer toute la journée, surtout en début de saison. Mais même si la période qui lui est favorable est courte et ne dure guère plus de 2 à 3 heures par jour, elle mérite qu’on la tente tant les opportunités de captures peuvent être bonnes lorsqu’une éclosion rend les truites actives en surface. Sans oublier le plaisir de prendre des truites en mouche sèche, la plus belle des techniques de pêche, dès les premiers jours de la saison. Le bon créneau de début de saison est celui des heures les plus chaudes de la journée, généralement de 13 à 15 heures. Cela permet de débuter la journée avec d’autres techniques, puis de changer d’approche lorsqu’arrive le coup de midi. Il faut cependant attendre des conditions favorables pour tenter sa chance. Cela signifie un niveau d’eau pas trop haut, une journée douce et un temps gris. Lorsque ces conditions sont réunies, il est judicieux de faire le pari de la sèche. En revanche, des niveaux forts et surtout des eaux très froides ou un vent froid ne sont guère propices à une quelconque activité de surface.

Rechercher les secteurs favorables à la mouche sèche

Si l’on souhaite pêcher en mouche sèche, la première étape consiste à localiser les bons postes, car tous ne sont pas favorables. Ceux où l’on peut observer des gobages en début de saison sont relativement précis. Ils sont à la fois assez profonds ou à proximité d’une zone profonde, et surtout ni trop rapides ni turbulents. Tous les postes un peu trop rapides ou agités ne sont pas bons à cette époque de l’année. L’idéal est une belle bordure assez profonde et riche en abris sous forme de blocs rocheux ou de branches noyées. Lorsque les truites sortent dans ce genre d’endroit, il n’est pas rare d’en voir plusieurs sur une petite surface. La première démarche pour prendre quelques truites en surface dès le début de saison sera donc de rechercher des postes de ce type. Lorsque c’est fait, il faut s’y poster à partir de midi et d’attendre une éclosion… et des gobages ! Car la pêche en sèche en début de saison ne se pratique que sur gobage. En effet, ce n’est pas une période durant laquelle la pêche de l’eau se révèle très efficace.

Attendre les gobages pour pêcher en sèche

Tout commence par une éclosion. Si on aperçoit quelques éphémères vers midi, c’est un excellent début. Il est rare en effet de ne pas voir des gobages si une éclosion a lieu à cette époque. Il faut alors en profiter car cela ne dure jamais bien longtemps. Certains disent que les truites de début de saison sont relativement faciles. Il est vrai qu’elles ne sont pas aussi chipoteuses que plus tard. Mais il faut tout de même pêcher juste et notamment utiliser un bas de ligne assez fin et suffisamment long pour assurer une bonne présentation. Si les truites ne se montrent pas toujours très sélectives sur le type d’imitation qu’elles acceptent à cette époque de l’année, elles peuvent l’être en revanche sur le niveau de flottaison de l’artificielle. C’est pourquoi il faut avoir des modèles flottant haut sur l’eau mais aussi des imitations flottant plus bas (mouche en cul de canard ou oreille de lièvre par exemple). Alors ne boudez pas votre plaisir et si une belle journée se présente, tentez le coup de midi en sèche. Si les choses se passent bien, c’est du plaisir garanti !

 

Fiches conseils Récentes

SURF CASTING : ANIMEZ VOS APPATS !

Si la pêche en surf casting est une pêche d’attente, l’immobilisme n’est pas forcément de mise. En effet, les appâts statiques ne sont pas toujours les plus attractifs. Un peu de mouvement...

Inscrivez-vous pour rester informé de l'actualité de la pêche