Les fiches conseils d'Europêche

Ouverture truite : 3 incontournables pour la réussir

ouverture truite

Ça y est, enfin, après 6 longs mois d’attente, voici venu le temps de retrouver ces chères truites, pour un rendez-vous qu’il n’est pas question de manquer. Il y a de nombreuses façons de faire l’ouverture de la truire, notamment si l’on considère les techniques. Mais tous ceux qui vont se rendre au bord de l’eau ce jour-là auront le même objectif : faire de cette première partie de pêche de l’année un bon moment et prendre quelques truites. S’il y a de nombreuses façons pour y parvenir, voilà 3 incontournables qui ont déjà largement fait leur preuve pour cette première journée … comme pour celles qui suivent !

Le ver

Par sa taille qui en fait un appât appétissant dans les eaux froides et sa densité qui le fait rapidement descendre près du fond, le ver est un incontournable de l’ouverture, qui colle parfaitement avec les conditions de début de saison et ses truites engourdies. Si on ne devait choisir qu’un appât, ce serait lui sans l’ombre d’une hésitation. Il permet de tout faire : pêcher en dérive pour ratisser les courants, pêcher sous la canne pour insister au ras des caches et fouiller chaque recoin d’un poste à l’aide d’une canne longue, sans oublier la pêche à longue distance avec des plombées lourdes en dérivation, la pêche au flotteur pour prospecter les courants lents ou même avec une bombette (pour pêcher en lac). Le ver permet aussi de s’adapter aux différentes conditions en faisant varier sa taille, en choisissant de petits vers par eau basse ou des tailles plus importantes par eau forte ou pour pêcher à distance.

Cuillère tournante n°2

On peut bien sur être séduit par le modernisme et l’esthétisme des nouveaux poissons nageurs. Sans oublier leur grande efficacité lorsque les conditions leurs sont favorables. Mais s’il ne fallait choisir qu’un leurre pour l’ouverture, difficile de ne pas opter pour une « bonne vieille » cuillère tournante n°2, qui représente une valeur sûre pour prospecter les postes courants par eau froide. Dans ces conditions en effet, il est primordial que le leurre évolue au ras du fond et très lentement. Les tournantes bien plombées sur l’axe excellent dans cet exercice et les vibrations émises par leur palette continuent d’agacer terriblement les truites. Dans des eaux froides qui inhibent l’agressivité des truites, il faut simplement les récupérer lentement, presque à la limite du décrochage de la rotation de la palette. Les créneaux les plus cléments au niveau température, généralement situés en milieu de journée, sont les meilleurs. Et si on veut privilégier la capture de truites de pisciculture, on optera plutôt pour des palettes de teinte vives, voire fluo, au contraire des truites sauvages.

Nymphe plombée

Bien sûr, les premières semaines de l’ouverture peuvent offrir de bons créneaux pour pêcher en mouche sèche. C’est d’ailleurs souvent le cas dans les rivières de montagne si les niveaux sont suffisamment bas. Mais en dehors de ces cas de figure particuliers, c’est principalement sous l’eau qu’on peut prendre des truites lorsque l’eau est froide comme c’est souvent le cas à l’ouverture. Et pour pêcher sous l’eau, difficile de se passer d’une nymphe. Disons-le tout de suite : le modèle importe bien moins que sa taille et surtout son poids. Si les petites nymphes légères sont réservées pour plus tard au printemps et à l’été, la taille et le poids sont tout de même fonction des conditions du moment : pas trop gros ni trop lourd (hameçon n° 14 à 16) par eau basse et assez gros et lourd (hameçon n°12 à 14) par niveau plus fort. La nymphe permet ensuite de s’adapter aux différentes configurations, en pêchant à l’indicateur dans les parcours peu profonds et plutôt au fil pour prospecter les courants profonds et puissants.

Fiches conseils Récentes

Surf Casting : bien choisir son hameçon

On peut utiliser différents appâts pour pêcher en mer, différents en taille, forme et volume. Faire varier ses hameçons pour s’adapter aux appâts utilisés est une règle de base pour bien...

Perche : tentez-les au popper !

Avant les premiers froids, la perche répond très bien au popper, un leurre aussi efficace qu’amusant pour traquer les belles « zébrées ».

Présente...

Inscrivez-vous pour rester informé de l'actualité de la pêche