Les fiches conseils d'Europêche

Que penser du casting ?

Lentement mais sûrement, le matériel casting trouve sa place dans les râteliers des pêcheurs de carnassiers. Effet de mode ou réel intérêt ?

Depuis quelque temps, on voit apparaître chez nos détaillants de drôles de moulinets qui se placent sur le dessus de la canne. Ce sont en fait des moulinets à tambour tournant (l’axe sur lequel est enroulé de fil tourne à chaque tour de manivelle, alors qu’il reste fixe sur nos moulinets habituels dénommés « tambour fixe » et avec lesquels c’est l’anse de panier qui tourne et récupère la ligne). Ces moulinets dit « casting » ne constituent-ils qu’un phénomène de mode ou présentent-ils un réel intérêt par rapport à nos moulinets habituels, qualifiés de « spinning » ?

Les moulinets casting possèdent de vraies qualités

Tout d’abord, précisons que les moulinets « casting » sont plus particulièrement destinés à la pêche aux leurres. Leurs points forts découlent du fait que le fil est enroulé en direct sur le tambour sans faire d’angle, contrairement aux moulinets à tambour fixe avec lesquels la ligne forme un angle de 90° au passage du galet de l’anse de panier. Cela élimine les phénomènes de vrillage. Mais surtout, cette récupération en direct n’entraîne aucune perte de sensation sur ce qui se passe à l’autre bout de la ligne. Qu’il s’agisse du travail du leurre ou d’éventuelles touches, tout est nettement mieux retransmis et ressenti par le pêcheur.

Le fait que la ligne soit enroulée directement grâce à la rotation du tambour est en outre intéressant avec de gros leurres ou des leurres qui « tirent » fort, comme les crankbait à grande bavette par exemple. Ces leurres sont en effet désagréables à utiliser avec un moulinet à tambour fixe, avec lequel ils usent en outre prématurément le mécanisme interne. Avec les moulinets « casting », aucun souci de ce genre et l’utilisation de gros leurres devient bien plus agréable.

Moulinets casting : rapide et précis

En permettant des réglages fins de la rotation du tambour, mais aussi une possibilité de contrôle du dévidement du fil avec le pouce à tout moment du lancer (puisque le moulinet est sur le dessus de la canne), les moulinets « casting » permettent des lancers aussi précis que discrets si le freinage de la ligne intervient au bon moment et atténue l’impact et le bruit dans l’eau.

La libération du fil s’effectue par une simple pression sur un bouton situé à proximité du pouce qui tient la canne. Les lancers peuvent donc s’enchaîner à une cadence plus élevée qu’avec un moulinet à tambour fixe, qui nécessite de pincer le fil puis d’ouvrir l’anse de panier avant chaque lancer. C’est particulièrement intéressant pour les pêches de prospection, destinées à couvrir du terrain et dans lesquelles les lancers doivent s’enchaîner rapidement.

Matériel casting, de belles qualités mais…

Mais bien qu’ils se révèlent plus précis, plus rapides et plus confortables, les moulinets casting ne sont pas la panacée. S’ils possèdent en effet certains avantages sur les moulinets à tambour fixe, il existe également des conditions dans lesquels ces derniers les supplantent. C’est notamment le cas de toutes les pêches légères, car il faut un minimum de poids pour mettre en mouvement le tambour du moulinet lors du lancer. Les moulinets casting ne sont donc réellement intéressants qu’avec des leurres de plusieurs grammes et sont contre indiqués pour les pêches fines. De même, mieux vaut un moulinet classique lorsque la distance de lancer doit être importante.
En outre, ces moulinets nécessitent une canne adaptée. En se plaçant sur le dessus de la canne, ils obligent à revoir le nombre et la répartition des anneaux pour que le fil ne rentre jamais en contact avec la canne, quel que soit son angle de flexion. Les cannes adaptées, qualifiées elles aussi de « casting », possèdent en outre un ergot situé sous la poignée pour faciliter la prise en main et les lancers.

Le matériel casting se pose donc plus en complément qu’en concurrent direct du matériel spinning. Il nécessite en outre un temps d’adaptation avant d’être entièrement maîtrisé, particulièrement pour le lancer qui constitue un point délicat avec ce matériel pour atteindre de bonnes distances sans pour autant générer des « perruques ». Mais c’est un des points sur lesquels les moulinets de qualité font la différence.

Fiches conseils Récentes

Que penser du casting ?

Lentement mais sûrement, le matériel casting trouve sa place dans les râteliers des pêcheurs de carnassiers. Effet de mode ou réel intérêt ?

Le gardon, commun mais pas toujours si facile

Le gardon est le poisson le plus commun de nos parcours de seconde catégorie. Mais en faire de belles bourriches n’est pourtant pas toujours si facile. Il est présent dans à peu près tous les parcours de...

Inscrivez-vous pour rester informé de l'actualité de la pêche