Les fiches conseils d'Europêche

Réservoir : tentez la pêche en surface !

reservoir hiver

L’hiver est la pleine saison de la pêche en réservoir, ces lacs peuplés de grosses truites où la mouche est reine. On peut y pêcher de nombreuses façons, mais la pêche en surface est incontestablement la plus excitante.

Les parcours de première catégorie étant fermés, l’hiver est la pleine saison pour pêcher en réservoir, ces lacs empoissonnés de grosses truites que l’on pêche à la mouche. Différentes formes de pêche à la mouche y sont possibles, le plus souvent sous l’eau avec des nymphes ou des streamers. Mais la plus spectaculaire est sans aucun doute la pêche en surface. Voir la truite s’approcher de la mouche et la gober procure des sensations inégalées. De plus, la possibilité de suivre des yeux le comportement et les réactions du poisson face à la mouche est toujours riche d’enseignements. Les lacs aux eaux claires sont évidemment les meilleurs pour pêcher sur surface. Et il existe plusieurs façons de le faire.

Pêcher en surface avec une petite mouche d’ensemble

La façon la plus commune de pêcher en surface consiste à utiliser une petite mouche d’ensemble, comme on le ferait en rivière. Cette mouche peut être un sedge de taille moyenne (hameçon n°14 à 12), dont le volume et l’empreinte sur l’eau se voient bien et attirent souvent les truites qui nagent à portée. Ne pas trop le graisser le fait pêcher dans la pellicule de surface, ce qui permet parfois de convaincre des truites hésitantes, surtout si on l’anime un peu afin qu’il provoque un léger sillage. L’utilisation de mouche d’ensemble spécialement conçues pour flotter bas sur l’eau, comme de petits « voiliers » en cul de canard ou des mouches en poils de chevreuil, est également une option efficace lorsque les truites refusent les mouches flottant trop haut sur la surface. Les teintes sombres sont les plus régulières, même s’il faut toujours différentes couleurs.

Ces mouches sont parfaites pour pêcher à vue les truites que l’on repère en longeant lentement les berges, toujours prêt à lancer rapidement. Le bas de ligne doit être suffisamment long pour que la soie n’effraie pas la truite au moment du posé. Et le diamètre de la pointe sera choisie en fonction de la taille de la mouche et du degré de méfiance des truites.

Pêche dans la surface avec une imitation de chironome

Une autre possibilité consiste à cibler une zone où se produise régulièrement des gobages. Ils traduisent souvent une alimentation sur des chironomes, de petits moucherons ressemblant à des moustiques. Les truites les gobent au moment juste avant leur métamorphose finale, en surface. Ils ne sont alors pas posés sur la surface mais plus généralement juste sous la surface voire en train de percer cette pellicule de surface. Il existe de nombreuses imitations de chironomes, qui pêchent à différents niveaux. Il faut en essayer jusqu’à trouver la bonne. On peut aussi proposer non pas une mais 2 ou 3 mouches, qui seront alors différentes en taille et en couleur, ce qui augmente les chances. Mais attention aux nœuds lorsqu’on pêche à plusieurs mouches ! Une légère animation des mouches par des tirées lentes augmente leur attractivité.

Pêche en surface avec une grosse mouche incitative

Une autre possibilité de pêcher en surface consiste à utiliser de grosses mouches de surface. Montées sur des hameçons n° 8 à 4, ces grosses mouches incitatives sont généralement construites avec des poils de cervidés, de la mousse synthétique flottante et parfois un gros hackle de coq tourné en tête. Elles n’imitent rien de particulier, mais elles attirent souvent les truites actives sous la surface, qui montent souvent la gober. Observer une truite gober une énorme mouche qu’on aura placé sur sa trajectoire, lentement et sans agressivité apparente, est un véritable spectacle. La mouche simplement posée et non animée est souvent plus efficace. Mais une animation faite d’une récupération régulière produisant un sillage sur la surface peut également inciter des truites hésitantes.

Bien sûr, la pêche en surface n’est pas la plus rentable. Et si l’objectif est le nombre, alors choisissez plutôt le streamer. Mais tous ceux pour qui la façon de faire compte autant que la capture elle-même trouveront dans la pêche en surface une source d’intenses satisfactions.

 

Fiches conseils Récentes

Inscrivez-vous pour rester informé de l'actualité de la pêche