Les fiches conseils d'Europêche

Titanium, un super matériau pour faire ses bas de ligne pour le brochet

Résistant, souple, sans mémoire et résistant aux dents tranchantes, le titanium est au top pour faire ses bas de ligne pour le brochet.C’est un des derniers matériaux permettant de pêcher le brochet, dont les dents particulièrement tranchantes mettent à mal tout bas de ligne inadapté. Réalisé en alliage à base de titane, les bas de ligne en « Titane » ou « Titanium » possèdent de sacrées qualités pour réaliser des bas de ligne pour pêcher le brochet. Seul bémol, son prix un peu élevé.

Le titane a beaucoup de qualités

La première qualité du titanium, c’est sa résistance. Il est difficile à couper, ce qui en fait un matériau d’une très grande sécurité face aux dents du brochet, auxquelles il résiste parfaitement. Mais il offre aussi une très bonne résistance linéaire. Il permet donc de pêcher avec des diamètres réduits, ce qui favorise la discrétion et la qualité de la présentation, tout en offrant une bonne sécurité grâce à sa bonne résistance. Il est par exemple bien plus fin qu’une tresse composite à résistance égale ou encore qu’un bas de ligne en acier, toujours un peu plus grossier.

L’absence de mémoire est une autre qualité du titane. Fini les bas de ligne qui « coquent » ou qui « tire bouchonnent » après quelques captures ou emmêlages, comme avec l’acier dont c’est un des défauts. Le titane reste droit, capture après capture, emmêlages après emmêlages. Il est en outre assez souple, ce qui est très intéressant pour la qualité de la présentation. C’est donc un excellent bas de ligne pour pêcher avec de petits leurres, que ce soit avec de mini poissons nageurs dont il ne contrarie pas la nage ou des petits leurres souples utilisés en drop-shot ou en linéaire, ou encore pour pêcher en verticale.

Enfin, le titane est inoxydable. Cela lui garantit une grande longévité. Sauf à le perdre dans un accroc, un bas de ligne en titane peut très bien faire toute une saison, ce qui est loin d’être le cas des autres types de bas de ligne utilisables pour le brochet.

Le titanium a quelques défauts

Le titanium serait-il donc le bas de ligne idéal pour pêcher le brochet ? Presque. Car à côté de tous ces points forts, le titane possède aussi, il faut l’avouer, quelques inconvénients. Les nœuds sont tout d’abord très difficiles à réaliser (pour ne pas dire impossible) et la meilleure façon de procéder consiste à réaliser des boucles à l’aide de « sleeves », ces petits tubes à sertir dans lesquels on emprisonne deux brins pour réaliser une mini boucle. Mais là encore, l’opération n’est pas sans risque : un serrage trop appuyé peut endommager le titane et le rendre cassant. En revanche, le titane glisse s’il est mal serti. Le dosage n’est donc pas évident à trouver. Heureusement, à côté de rouleaux de différentes longueurs, les fabricants proposent aussi des bas de ligne « prêts à l’emploi », terminés par des boucles ou des agrafes et émerillons selon l’option choisie. C’est un peu plus cher, mais bien plus pratique et sécurisant.

Question prix enfin, le titane est un matériau un peu cher. C’est le principal frein à son utilisation systématique. Ce « défaut » doit cependant être mis en perspectives avec ses qualités d’une part, et sa longévité d’autre part. Il s’agit donc d’un matériau très intéressant, mais à risquer avec modération dans des postes risqués compte tenu de son coût. Il est surtout recommandé pour les pêches fines des carnassiers dans les parcours abritant des brochets ; mais aussi dans de gros diamètres pour l’utilisation de gros leurres (gros poissons nageurs notamment), particulièrement traumatisants pour les bas de ligne.

On trouve aujourd’hui du titane chez plusieurs fabricants et sous diverses formes (rouleaux « bruts » ou bas de lignes « prêts à l’emploi »). Tous ces produits n’offrant pas forcément les mêmes qualités, il est prudent de faire confiance à des marques reconnues, eu égard au prix du produit.

Fiches conseils Récentes

Surf Casting : bien choisir son hameçon

On peut utiliser différents appâts pour pêcher en mer, différents en taille, forme et volume. Faire varier ses hameçons pour s’adapter aux appâts utilisés est une règle de base pour bien...

Perche : tentez-les au popper !

Avant les premiers froids, la perche répond très bien au popper, un leurre aussi efficace qu’amusant pour traquer les belles « zébrées ».

Présente...

Inscrivez-vous pour rester informé de l'actualité de la pêche