Les fiches conseils d'Europêche

Le maïs, un appât roi

maïs en appât

Les graines sont irremplaçables pour faire de belles bourriches dès que les eaux se réchauffent. Et le maïs, un appât avec un goût sucré et de beaux grains dorés qui permet mieux que tout autre de sélectionner les gros poissons blancs.

Si les esches carnées sont les meilleures par eau froide, ce n’est pas le cas avec des eaux plus chaudes dans lesquelles les graines se révèlent souvent supérieures. Parmi ces dernières, le maïs possède de beaux atouts et est incontestablement un des meilleurs choix pour privilégier la capture de beaux poissons.

Le maïs, un appât qui sélectionne les gros poissons

Premier atout : le maïs, un appât qui plaît à tous les poissons blancs. Si on connait surtout son attractivité auprès de la carpe, les autres cyprinidés en raffolent également, sans doute séduits par son goût sucré. Second atout : son côté pratique et économique. Le maïs, un appât qui se trouve facilement, dans des quantités parfois importantes et n’est pas très coûteux, ce qui est diablement intéressant pour l’amorçage. Enfin, le maïs permet de sélectionner les beaux poissons. En effet, compte tenu de leur petite bouche, les petits poissons blancs ne peuvent avaler ces gros grains dorés, pourtant diablement appétissants. C’est donc un point qu’il faut savoir utiliser dès qu’on souhaite privilégier la qualité à la quantité et qu’on cible la capture de gros cyprins, qu’il s’agisse de beaux gardons ou rotengles, de grosses brèmes, ou encore de tanches ou de carpes.
On peut utiliser du maïs sec. Mais relativement dur, il n’intéresse guère que les carpes. C’est en revanche une excellente solution pour un amorçage massif à moindre frais lorsqu’on prépare un coup à carpes. Il est cependant conseillé de laisser tremper les graines plusieurs heures avant de les utiliser, voire de les cuire un peu, de manière à ce qu’elles gonflent et s’attendrissent un peu. C’est sous la forme de maïs doux que cette graine est la plus intéressante pour rechercher les gros cyprinidés. Sa texture relativement tendre ne les rebute pas, et la peau est suffisamment dure pour retenir l’hameçon et permettre un eschage facile et qui tienne assez bien. Attention cependant aux lancers trop appuyés, qui ont vite fait d’envoyer les graines d’un côté et la ligne de l’autre ! Car le maïs peut s’utiliser avec différentes techniques, au coup, mais aussi à l’anglaise ou au feeder.

Le maïs : pratique pour amorcer

Le coût modique du maïs doux permet également de l’utiliser pour l’amorçage. On peut alors l’intégrer à des amorces classiques telles que celles qui sont vendues chez tous les détaillants et qui accélèrent la venue des poissons sur le coup. Mais en contrepartie, elles attirent également les petits poissons qui, s’ils ne peuvent engamer les graines, savent parfaitement les vider de leur contenu et ne laisser que la peau à force des les « picorer ». C’est pourquoi il est important de régulièrement vérifier l’état des graines eschées, l’attractivité de la peau de maïs étant pour le moins très modérée …  On peut également effectuer un amorçage en utilisant les grains seuls, qu’on peut simplement lancer à la main si le poste n’est pas trop éloigné, ou utiliser une fronde dans le cas contraire. Attention à rappeler régulièrement, surtout lorsque les poissons sont arrivés sur le coup.
Pour l’eschage, le maïs doux permet plusieurs possibilités. On peut en effet l’utiliser seul, avec un ou plusieurs grains selon l’espèce et la taille des poissons recherchés (un grain pour les gardons et rotengles, plusieurs pour les grosses brèmes, les carpeaux et les carpes). On fait alors remonter les grains sur la hampe de l’hameçon et sur le bas de ligne si nécessaire. Il faut simplement veiller à ce que la pointe de l’hameçon soit bien dégagée. On peut également utiliser le maïs en eschage panaché, avec par exemple un asticot ou un ver de terreau, deux duos souvent très appréciés des carpeaux.

Fiches conseils Récentes
mulet

Le mulet en finesse

Abondant, souvent de belle taille et très combatif, le mulet représente une belle opportunité de bien s’amuser.

maïs en appât

Le maïs, un appât roi

Les graines sont irremplaçables pour faire de belles bourriches dès que les eaux se réchauffent. Et le maïs, un appât avec un goût sucré et de beaux grains dorés qui permet mieux que tout autre de...

digues et jetées

Digues et jetées, des coins de pêche en or !

À la fois pratiques et fréquentées par de nombreuses espèces de poissons, les digues et jetées qui protègent les ports offrent de belles opportunités pour pêcher, aussi bien aux appâts qu’aux...

Inscrivez-vous pour rester informé de l'actualité de la pêche